Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Spanc > Assainissement non collectif
  • Définition de l’assainissement non collectif


    Par assainissement non collectif, on désigne tout système d’assainissement effectuant la collecte, le prétraitement, l’épuration, l’infiltration ou le rejet des eaux usées domestiques des immeubles non raccordés au réseau public d’assainissement.

  • La collecte


    La collecte est le fait d’acheminer les eaux vannes ou ménagères de l’habitation vers les premières étapes du système d’assainissement. Elle ne concerne que les eaux usées domestiques. Les eaux pluviales doivent être évacuées séparément.

  • Le prétraitement


    Le pré traitement est une opération visant à préparer et à protéger l’outil d’épuration au moyen de fosses septiques toutes eaux, de bacs à graisse et de préfiltres décolloïdeurs.
    C’est un ouvrage destiné à retenir les matières solides et les déchets flottants, et à liquéfier les matières polluantes contenues dans ces eaux. C’est une technique d’épuration assurée par des bactéries, et pour fonctionner correctement, il est nécessaire d’apporter de l’oxygène à ces micro-organismes, donc de ventiler la fosse (apport de l’oxygène de l’air).
    Cette étape constitue donc une préparation des eaux usées pour l’étape du traitement (mise en compatibilité des eaux avec le traitement).

    Fosse toutes eaux sans pré-filtre intégré

    Certaines fosses ne possèdent pas de pré-filtre intégré, mais externe.

    Fonctionnement d’un préfiltre :

    Le préfiltre permet de retenir les grosses particules solides pouvant s’échapper de la fosse septique, ce qui limite le risque de colmatage. Il doit être accessible pour son entretien.
    Dispositif destiné à piéger les fuites de boues provenant des dispositifs de pré traitement, il a un rôle de fusible en cas de mauvais fonctionnement ou d’absence d’entretien des systèmes situés en amont en évitant le colmatage des installations de traitement.

    Fosse toutes eaux avec préfiltre intégré

    Le bac dégraisseur :

    Réservoir placé au plus proche de l’évacuation des eaux ménagères (cuisine, salle de bain, buanderie), qui a pour but de réduire la teneur en graisses et en huiles des eaux afin d’éviter qu’elles se solidifient dans les canalisations d’évacuation engendrant alors un colmatage total et un défaut d’écoulement. Le bac dégraisseur n’est utile que pour des besoins particuliers. Il doit être situé avant la fosse septique, à moins de 2 m de l’habitation.
    Il est cependant obligatoire si la fosse septique toutes eaux se situe à plus de 10 m de la maison.

    Les ventilations :

    Un système de ventilation (obligatoire) permet d’évacuer les gaz de fermentation produits dans la fosse toutes eaux. Les micro-stations n’en ont pas besoin.

    Les micro-stations :

    Le traitement biologique dit « à boues activées » utilise les micro-organismes ou bactéries naturellement présents dans l’eau pour transformer et dégrader les matières organiques.

    Les différents procédés utilisés peuvent être classés en fonction des conditions d’aération et de mise en œuvre des micro-organismes.
    Ainsi, on distingue :
    • les procédés aérobies à cultures libres ou boues activées,
    • les procédés aérobies à cultures fixées,
    • les procédés anaérobies à cultures libres,
    • les procédés anaérobies à cultures fixées.

  • Le traitement :


    Le traitement (physique, chimique, biologique ou thermique) est un procédé auquel sont soumises les eaux usées en vue de leur valorisation ou de leur transformation en eau traitée (par épandage en règle générale).
    Dispositif souterrain qui reçoit les effluents de la fosse toutes eaux, le sol en place ou reconstitué est utilisé comme système épurateur et moyen dispersant. Le traitement est fonction de différents facteurs techniques et environnementaux dont le type de sol :

    • Si le sol est relativement perméable et bien drainé : épandage souterrain à faible profondeur

    • Si le sol est relativement perméable et la nappe proche du sol : tertre d’infiltration :

    • Si le sous-sol est fissuré et trop perméable : filtre à sable vertical non drainé

    • Si le sol est très peu perméable : filtre à sable vertical drainé

    • Si le sol est très peu perméable et la nappe proche du sol : filtre à sable vertical drainé surélevé

    Les filières compactes :

    Conçue pour traiter les effluents domestiques (eaux ménagères et eaux vannes) d’une habitation individuelle de 1 à 7 personnes, cette filière est composée d’une fosse en amont et d’un filtre compact en aval et peut fonctionner d’une façon gravitaire ou par l’intermédiaire d’un poste de relevage.
    Les effluents sont envoyés dans le filtre compact pour subir une oxydation des résidus organiques restants.

Soutenir par un don