Vous êtes ici : Accueil > Environnement
  • Luttons contre l’Ambroisie : la végétalisation est une solution !


    L’allergie au pollen d’ambroisie est devenue en quelques années un véritable enjeu de santé publique, notamment en Rhône-Alpes qui est la région la plus impactée en France.
    Deux études de 2004 et 2014 ont démontré que plus d’une personne sur dix en moyenne est désormais allergique à l’ambroisie (1,5 fois plus de personnes touchées en seulement 10 ans !), et même une personne sur cinq dans les zones les plus exposées (multiplication par 2 en 10 ans !!).
    L’ambroisie est envahissante et son pollen est un des allergènes les plus puissants connus. Tout doit être mis en œuvre pour qu’on n’atteigne pas les niveaux record de la Hongrie, entièrement infestée, où un hongrois sur deux développe de graves allergies à l’ambroisie... Réduire la présence de l’ambroisie et donc le taux de pollen dans l’air, c’est réduire fortement la gêne ressentie et éviter des hospitalisations, des arrêts maladies, des crises d’asthme, de fortes fatigues, etc.
    Concrètement, en cette saison pré-estivale, des actions préventives simples existent et doivent être réalisées sans tarder. En voici quelques exemples :
    - sur des bords de routes et de chemins, ensemencer des plantes qui empêcheront durablement l’ambroisie de germer chaque année, en avril et mai (trèfle, luzerne).
    - sur des jardins et des champs infestés, arrêter de remanier le terrain d’année en année, et partir sur un ensemencement durable du même type (trèfle, luzerne), afin d’épuiser le stock de graine dans la terre. 3 ans semblent un minimum. Sinon, poser au sein des jardins un textile ou un paillis épais.
    - Sur des parties de terrain où seule une prairie fleurie ou une pelouse peut être ensemencée, cela n’empêchera pas l’ambroisie de germer chaque année. La stratégie est alors d’arracher l’ambroisie qui va apparaître ou, si elle est trop abondante, la faucher 2 à 3 fois entre juillet et septembre grâce aux tontes de pelouse, afin d’éviter la pollinisation et surtout la production de graines. Epuiser le stock de graines d’ambroisie situées à moins de 5 cm de profondeur permet de la faire disparaître en 2-3 ans sur une pelouse, à condition de ne pas remanier ensuite le terrain.
    - surveiller la provenance de terres et remblais rapportés, utilisés sur des chantiers (éviter si possible qu’ils proviennent de terrains infestés).

    Plus d’informations sur le site www.ars.auvergne-rhone-alpes.sante.fr

  • Actualités Environnement CC DRAGA


    Reprise des travaux de la nouvelle déchèterie de Bourg Saint Andéol !

    Les travaux de la nouvelle déchèterie intercommunale à Bourg Saint Andéol avancent bien. Suite aux retards du début d’année à cause des différents épisodes cévenols, les entreprises travaillent sans relâche afin d’avancer les travaux et tenter de limiter le retard de construction. A ce jour, la fin des travaux est estimée pour le mois de Janvier-Février 2016, ce qui plutôt positif vu les difficultés auxquelles la CC DRAGA et les ouvriers du chantier ont dû faire face. La CC DRAGA vous remercie pour votre compréhension durant cette période de travaux.

Soutenir par un don